Plein format

Découvrez la passion qui anime nos enseignants

PORTRAIT

Matthieu Le Gourrierec

C’est pendant les vacances d’été, en accompagnant son père au Golf d’Arcachon que Matthieu, alors âgé de 11 ans, découvre le golf et une passion naissante pour ce sport. De retour dans sa Bretagne natale, il s’inscrit à l’école de Golf de Rennes St jacques où il commence très vite les compétitions et pratique assidument, presque tous les jours. Cette première période à fond va durer 5 ans, jusqu’à un déménagement familial, et une nouvelle école, celle du Golf de Cheverny. A ce moment-là, plus question de compétition mais une pratique régulière pour le plaisir.

La vraie révélation se fait à l’âge de 21 ans quand Matthieu se met à rêver du circuit professionnel avant que la réalité le ramène sur terre. Convaincu que son avenir professionnel sera dans le golf, sans pour autant être complètement déterminé sur une voie ou une autre, il intègre à 22 ans l’Académie Lead Better du Golf de Massane à Montpellier. Là-bas, il croise de nombreuses figures emblématiques du golf ( Alain Alberti, Patrice Amadieu, Nicolas Armand, …) avec qui il a la chance de pouvoir s’entraîner, autant d’expériences qui vont l’ancrer définitivement dans le monde du golf.

Il déménage à Nice et enchaîne des jobs divers et variés de chez Golf Plus à Décathlon en passant par le Golf de Tour Ardrée ou celui de Riviera Barbosi, avant de se décider, enfin, à devenir enseignant. Entré au CREPS de Talence en 2012, il suit sa formation en alternance au Golf du Pays de St Gilles Croix de Vie sous la houlette de Damien Baranger, un grand professionnel très disponible et très attentif qui contribuera à l’épanouissement de Matthieu dans ce sport.

Diplôme en poche en 2014, c’est au Golf Practice Academy qu’il pose définitivement ses clubs après un parcours murement réfléchi. 

 

Et si on s’entrainait intelligemment ?

Parce que le jeu est indissociable de l’apprentissage, vous devez toujours vous entrainer en situation : changer de cible, de club, de distance… pour ne pas tomber dans le piège de l’usine à taper des balles.

Les conseils de nos pro